Quid?

Comme pour beaucoup des gens, le grenier est l’endroit où j’entasse, avec seulement assez d’ordre pour me donner bonne conscience, tous les objets dont je n’ai pas ou plus l’usage dans la vie de tous les jours mais dont cependant je ne désire pas me débarrasser.

Ce grenier virtuel joue à peu près le même rôle. On y trouvera donc tous les objets qui ne me paraissent pas dignes de figurer au salon mais qui cependant me semblent suffisamment intéressants pour être conservés et, qui sais ? pour être montré aux amateurs de curiosités.

Mais encore ? Des idées que je n’ai pas eu le temps ou le désir d’approfondir, des citations qui me paraissent donner à penser, des images, des réflexions plus ou moins décousues sur des sujets plus ou moins sérieux, bref un bric à brac sans prétention mais peut-être pas totalement dénué d’intérêt. Aux curieux de se faire leur idée.

Mais attention à la poussière, et, pour ne point être déçu, n’oubliez pas que si les greniers peuvent recéler leur lot de bonnes surprises ils ne sont pas habituellement l’endroit où l’on dissimule ses possessions les plus précieuses.

Bonne fouille.

dimanche 4 mars 2012

Scoop !

En faisant des recherches iconographiques pour illustrer mes billets sur le féminisme je suis tombé par hasard sur quelques images qui - à n’en pas douter - vont faire du bruit au sein de la réacosphère, et même probablement au-delà.
De quoi s’agit-il ?
J’avais entré dans le moteur de recherche les mots « femme à barbe » et je parcourais d’un œil un peu distrait les résultats de ladite recherche, lorsque mon regard fut attiré par deux ou trois photographies qui me paraissaient avoir un indéfinissable air de familiarité. Il me semblait avoir déjà vu la personne posant sur ces vieux clichés. Mais où ?
Ce n’était pas quelqu’un que je connaissais personnellement, non, mais quelqu’un que j’avais déjà vu sur d’autres photographies, habillé différemment, plus âgé sans aucun doute, posant dans un autre cadre. Mais qui ?
Ce sont les chiens figurant sur ces clichés jaunis qui m’ont éclairé.
Les gros chiens, la barbe, la stature imposante, l’expression du visage... bon sang, mais c’est bien sûr !
Didier Goux !
Mais si voyons, le gentleman-blogueur du Pléssis-Hébert, le parrain de la réacosphère, le prince des écrivains en bâtiment, le roi des Brigades Mondaines, l’empereur de France-Dimanche.
Vous ne me croyez pas ? Jugez par vous-mêmes.


 
Ah ! alors, n’avais-je pas raison ?
Evidemment les questions se bousculent : pourquoi ces habits féminins ? Déguisement de carnaval ? Pari stupide ? Fantaisie d’après boire ? Traces d’une vie antérieure dont nous ignorons tout ?
On se perd en conjectures. Mais tout de même, quelle découverte, hein ?
Ah, il est bien vrai qu’à l’ère d’internet rien ne disparait jamais et qu’il faut porter la plus extrême attention aux traces que nous laissons.
Il va falloir que je songe à faire le tri dans mes albums photos...

17 commentaires:

  1. Effectivement, c'est bien lui. On le savait déjà socialiste, mais il s'avère qu'il nous a caché bien d'autres choses sur son passé.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ose imaginer ce que nous pourrions encore découvrir en creusant un peu...

    RépondreSupprimer
  3. C'est Didier Goux qui ressemble à la femme à barbe ou l'inverse , question existentielle s' il en est.

    RépondreSupprimer
  4. Et surtout, est-ce qu'il dort avec la barbe au-dessus ou en-dessous des couvertures ?
    Ah, j'en perds le sommeil!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et surtout sur le dos, ses petites mains manucurées au-dessus du drap-couverture, comme Hercule Poirot.
      Voilà que je vais partager vos insomnies.

      Supprimer
  5. Ah, non! C'est le problème du Capitaine Haddock, voir Tintin dans "Le crabe aux pinces d'or".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne serait-ce pas plutôt "Coke en stock" ?
      En tous cas c'est bien à ça que je faisais référence.

      Supprimer
    2. Vous avez certainement raison car j' avais penser aussi à cet album, je sais c'est son ancien second "Allan" qui lui pose la question mais je vérifierais.

      A propos, j' ai vu tout au moins le début de Tintin de Speilberg, c'est un sacrilège tout juste bon pour des américains n' ayant aucune idées des aventures de Tintin.

      Je suis bien heureux de ne pas avoir été le voir au cinéma.

      Supprimer
  6. C'est dommage que l'intéressé n'ait pas vu ses photos en robe ancienne, Aristide.
    Personne pour guider ses pas jusque vers votre grenier ? Il en reste d'autres dans les malles.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai faufilé un mot pour flécher le circuit.
    Mais je ne suis sûre de rien.
    C'est dans un commentaire bien caché, sous le billet du 16 mars, la dame baillonnée.

    RépondreSupprimer
  8. C'est gentil à vous Carine.
    Attendons.
    Et souhaitons qu'il ne trouve pas ces vieilles photos de moi où... non, non, non, c'est impossible, Dieu merci.

    RépondreSupprimer
  9. Laquelles, Aristide ?
    Celle où vous lui faisiez un brin de sérénade ?

    http://www.lemaximonstermusicshow.com/photos/maximonster2.jpg

    RépondreSupprimer
  10. ou celle où vous compétitionnez en lancer de tronc d'arbre:

    http://d3.diff.missglad.com/d/c/1/dc17c251afec8130ed21bd2648936945full.jpg

    où tout le monde peut voir que vous trichez en choisissant un tronc plein de trous.

    Rien à voir avec celle déjà ancienne où vous éclatiez dans la danse des épées :

    http://vonderwies.scolaweb.nice.fr/sites/vonderwies/IMG/jpg/2908560430_78fb4f4c03.jpg

    Vous avez beaucoup de dons cachés.

    RépondreSupprimer
  11. Intéressante galerie de photos que vous avez là, Carine.
    Mais celles auxquelles je pense n'en font pas partie. Il s'agit de celles qui... enfin les photos où...mais oui vous savez quand...ah, vous voyez ce que je veux dire n'est-ce pas ?
    Et oui, effectivement, j'ai beaucoup de dons cachés.

    RépondreSupprimer