Quid?

Comme pour beaucoup des gens, le grenier est l’endroit où j’entasse, avec seulement assez d’ordre pour me donner bonne conscience, tous les objets dont je n’ai pas ou plus l’usage dans la vie de tous les jours mais dont cependant je ne désire pas me débarrasser.

Ce grenier virtuel joue à peu près le même rôle. On y trouvera donc tous les objets qui ne me paraissent pas dignes de figurer au salon mais qui cependant me semblent suffisamment intéressants pour être conservés et, qui sais ? pour être montré aux amateurs de curiosités.

Mais encore ? Des idées que je n’ai pas eu le temps ou le désir d’approfondir, des citations qui me paraissent donner à penser, des images, des réflexions plus ou moins décousues sur des sujets plus ou moins sérieux, bref un bric à brac sans prétention mais peut-être pas totalement dénué d’intérêt. Aux curieux de se faire leur idée.

Mais attention à la poussière, et, pour ne point être déçu, n’oubliez pas que si les greniers peuvent recéler leur lot de bonnes surprises ils ne sont pas habituellement l’endroit où l’on dissimule ses possessions les plus précieuses.

Bonne fouille.

jeudi 21 février 2013

Questions métaphysiques



 
Je ne suis nullement ami avec Nicolas Jégou par qui ce questionnaire est arrivé chez l’Amiral, mais ce n’est pas une raison suffisante pour que je ne puisse pas m’amuser moi aussi si j’en ai envie, et ce même si les questions posées me semblent d’un intérêt, disons, moyen - mais j’ai la flemme d’en inventer d’autres, pour le moment. Donc voilà le résultat :

1/ Pourquoi voter ?

Peut-être n’irais-je plus voter le jour où j’aurais l’assurance que les gauchistes n’iront pas voter non plus, en attendant...

2/ Qu’osez-vous transmettre à vos enfants, entre la politique et la religion ?

Drôle de question. Comme si l’on pouvait éviter de transmettre quelque chose ! Comme si essayer de transmettre ses opinions à ses enfants était un acte subversif ou qui attente à leur liberté ! Je considère au contraire de mon devoir de père d’essayer de transmettre à mes enfants ce qui me parait juste et bon. Mais j’ai bien conscience que l’on ne transmet pas toujours ce qu’on voudrait et que la réception n’est pas toujours celle qu’on aurait souhaité.

3/ Pourquoi Mélenchon pourrait-il gagner ?

Parce que François Hollande a bien réussi à être élu président de la république, alors tout est possible.

4/ Faut-il voter utile ou voter pour ses idées ?

Ca dépend du contexte électoral. Mais en général je dirais qu’il faut voter pour le candidat le plus proche de vos idées qui a le plus de chances d’être élu.

5/ Es-tu favorable au droit de vote des étrangers aux élections locales ?

Bien sûr. Je suis aussi favorable à ce que même les étrangers qui ne vivent pas en France puissent voter aux élections françaises, à toutes les élections. Parce que l’égalité est l’âme de la France et qu’il ne faut pas faire le jeu du Front National.

6/ A quoi sert un blog en 2013 ?

A la même chose que les années précédentes. A s’amuser. A discuter avec des gens intéressants. A faire rager ceux d’en face. A contribuer à modifier l’opinion publique.

7/ Peut-on se fâcher pour des motifs politiques avec des très proches ?

En ce qui me concerne, la question est plutôt : des très proches peuvent-ils se fâcher avec vous pour des motifs politiques. Et la réponse est : oui.

8/ Feriez-vous ce test à des Racailles de 11 ou 15 ans ?

Oui, bien sûr. Pour pouvoir relever leurs empreintes.

9/ Avez-vous des limites à votre hostilité contre la peine de mort ?

Je n’ai aucune hostilité envers la peine de mort. Pour certains crimes elle me semble un châtiment juste et approprié.

10/ Le Mali, en vacances, c’est comment ?

Pourquoi aller au Mali alors qu’on a déjà Montreuil ?

11/ Si tu es féministe, ça t’emmerdes pas d’être un homme ?

Je suis, grâce à Dieu, totalement immunisé contre ce qui se présente aujourd’hui comme « féminisme ». Je n’ai donc aucunement honte d’être un homme. Mais il me semble effectivement qu’un homme qui adhérerait au féminisme actuel n’aurait le choix qu’entre l’incohérence et la haine de soi.

7 commentaires:

  1. En ce qui concerne le 7, ça m'est déjà arrivé aussi. C'est bien navrant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement. Mais si nous voulons être canonisés un jour, il nous faut bien souffrir pour notre cause.

      Supprimer
  2. Pour la 1: C'est mon épouse qui me force la main car pour avoir fréquenter les politiciens en étant Président de bureau de vote, ils me donnent la nausée et je n'ai plus envie de me déplacer pour ces pitres.

    Pour la 2: les enfants font comme ils ont envie, plus tard ils examineront d'un oeil plus attentif les legs de leurs parents.

    Pour la 3 : je ^partage votre point de vue.

    Pour la 4 : Voir réponse numéro 1

    Pour la 5 : Qu' ils aillent voter chez eux et c'est tout.

    Pour la 6 : je ne sais pas , je n'ai pas le temps d'en avoir un, de toute façon dans le cas où cela serait possible, il ne serait que sur l'automobile ancienne.

    Pour la 7 : Ne jamais parler politique avec des proches.

    Pour la 8 : Un ball-trap

    Pour la 9 : Une seule, le mode de mise à mort.

    Pour la 10 : Ça manque de neige.

    Pour la 11 : C'est quoi être féministe de nos jours?


    Voilà, voilà!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la 7 : malheureusement on ne peut pas toujours éviter.

      Supprimer
    2. Si avec un 11,43 ( calibre 45 en version US) sur la table des discussions ;-)

      Supprimer
  3. J'adore les réponses (plus que les questions)
    Et je suis de votre avis, en plus ...forcement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Vous devriez nous concocter un questionnaire plus intéressant, vous ne croyez pas? Je suis sûr que vous feriez ça très bien et on pourrait "s'enchainer" à notre tour.

      Supprimer